Beijing__31_

    Hé oui, déja ! Nous avons franchi le point le plus oriental de notre odyssée dans la capitale chinoise, et nous commencons maintenant a rebrousser chemin vers l'Ouest. Dimanche 28 novembre, apres un trajet rapide entre Ulaanbaatar et Beijing (36h), nous voila replongés a fond dans la civilisation en débarquant dans cette ville immense et tres dynamique. "Bon, maintenant qu'est-ce qu'on fait ?" Nous cherchons un moyen de joindre James ou Alexandre, deux amis qui nous accueillent a Beijing. Comment faire ? Tout est écrit en idéogrammes chinois, nous n'avons pas un yuan (monnaie chinoise) et les gens ne parlent pas anglais... Le temps de réfléxion fut rapidement interrompu par tous ces chauffeurs de taxi qui nous sauterent dessus pour nous inviter a monter dans leur carrosse. D'accord mais pour aller ou ? Apres avoir fait comprendre a l'un que nous cherchions un téléphone, il nous sort son mobile. C'est bon, nous avons RDV avec Alexandre, quelques sations de métro plus loin... pas besoin de taxi. Un peu embeté d'avoir utilisé le téléphone du gars sans rentrer dans son taxi, Renaud lui propose un dollar US. Non, pas besoin ! Une poignée de main et un sourire suffisent ! Il nous a tout simplement rendu service gratuitement alors qu'on est resté 15 minutes avec son téléphone. Vraiment sympa ; premier contact avec la civilisation chinoise tres réussi !

     On comprendra plus tard que les chinois ont une certaine fascination pour les étrangers et notamment les occidentaux. C'est d'ailleurs assez étrange, nous avons l'impression d'avoir plus de privileges que les chinois dans leur propre pays... Par exemple, tous les jours nous devions franchir dans la rue une sorte de barriere magnétique pour nous rendre a la station de métro ; alors que les chinois font la queue pour montrer leur passe, le gardien nous ouvre la porte et nous laisse passer librement. Dans la rue, les gens sont souriants et nous saluent a coup de "hello". Trop cooool ! D'autres rient meme en nous voyant, mais la c'est plutot nos barbes qui les font rire. Faut dire que ce n'est pas tres habituel en Chine !

   Bref, nous nous dirigeons vers la station de métro. Incroyable ! L'entassement dans le métro reflete bien le chiffre démesuré des 1.3 milliards de chinois. Le quai est bondé, le métro arrive, nous essayons de rentrer... pas la place, on attend le prochain. La on rentre et on se fait littérallement écraser et bousculer pour que le maximum de personnes tiennent dans le wagon. C'est la qu'il est intéressant d'etre assez grand (ou en tout cas plus grand que les chinois) pour ne pas étouffer ! Le métro démarre. "Matthieu, regarde par la fenetre !". Une continuité d'écrans plats dans le tunnel fait défiler des images publicitaires a la vitesse du métro, pour qu'on puisse les lire ! Whaouhh quelle modernité !

Beijing__41_

   Voila, nous avons rejoint Alex, puis James, Daniel et Corina qui nous ont accueilli chez eux pendant 5 jours. C'était vraiment sympa et ca faisait plaisir de se retrouver entre amis... sans oublier bien sur l'ami Paco, ce dalmatien si affectueux et joueur ! Bref, de tres bons moments !

PA280559

   Premieres impressions de la ville ? Une ville contrastée mais qui bouge et évolue énormément. Sous un épais nuage opaque de pollution, on peut voir les tours d'une city sans fin, les centaines de grues d'une ville se modernisant de plus en plus a l'approche des JO 2008 de Beijing, le traffic incessant de ces milliers de voitures roulant toutes plus dangeureusement les unes que les autres. Une ville ou les chinois sont aussi serviables que sales : ils raclent leur gorge et crachent tout le temps... meme les femmes, c'est pour dire ! Et puis ils ont aussi souvent la facheuse habitude de hurler au lieu de parler. Bon on ne peut pas parler des chinois sans dire un mot sur leur fibre commercante innée : les négociations dans les marchés, avec le sourire, sont un véritable jeu auquel on devient de plus en plus fort avec l'entrainement.

Beijing__13_   Beijing__36_

Beijing__29_

    La dévotion a Mao... Ca aussi c'est impressionnant - il faut voir les milliers de chinois chaque jour qui vienent voir ce "grand" homme de la Chine dans un énorme mausolée qui lui est dédié au milieu de la place Tian'anmen. Ca reflete bien la propagande menée par un gouvernement communiste qui tient a garder un énorme controle sur le pays et sa population... Seule exception a la regle : le domaine économique qui se libéralise énormément et permet a la Chine d'afficher plus de 10% de croissance annuelle.

  Bref, l'appareil photo en poche, nous voila d'attaque pour la viste de la capitale. Au programme :

· La fameuse Cité Interdite, résidence impériale des dynasties des Ming et des Qing.

· La place Tian'anmen, la plus grande du monde et théatre du massacre horrible des étudiants par l'armée en 1989.

·  Le Hutongs : vieux quartiers typiques de Beijing qui contraste avec le centre économique et ses grattes-ciels. Avec leurs échoppes et leurs maisons traditionnelles, les joueurs de mahjong et les bicyclettes, nous retrouvons tout a fait l'ambiance des quartiers chinois décrits dans Tintin et le Lotus bleu.

· Le parc Beihai : son lac magnifique bordé de saules pleureurs, ses ponts et ses pavillons chinois... Un beau parc ou les gens viennent danser, faire leur gymnastique matinale etc

· Le temple du ciel : un des plus beau de la ville.

· Le marché aux puces ou nous sommes restés environ 15 minutes car il n'y avait presque aucun vendeur. Il aurait fallu venir le WE.

· Ballade dans le quartier des lacs Qinhai et Xihai, proche des Hutongs...

·  Se perdre dans la ville pour s'imprégner de la vie d'une des civilisations les plus anciennes de la planete.

·  Etc.......

Beijing__26_   Beijing__7_

Beijing__24_

   Bon et puis la Grande Muraille de Chine quand meme... On ne pouvait pas passer a coté d'une des 7 merveilles du monde sans aller y faire un tour ! Corina, la collocataire de James nous a trouvé une voiture pour nous y conduire, et puis, elle nous a aussi mis en contact avec une suédoise et une belge pour nous accompagner et partager le prix du transport. Génial ! En plus il fait super beau ! 5h, c'est le temps que nous passerons a marcher sur un bout de cette muraille longue de 7200 kms. Chef-d'oeuvre extraordinaire ! En marchant, on imagine les milliers de chinois qui ont travaillé dur pendant 200 ans pour construire ce mur serpentant souvent sur des cretes de montagnes abruptes. On imagine aussi le million de chinois en poste, chargés de protéger l'empire contre les hordes mongoles et tibétaines. Moments magiques !!!

Beijing__46_

   Le 2 novembre au soir, un train de nuit nous attend a la gare de l'Ouest pour nous permettre de rejoindre Pingyao, la prochaine étape... Apres une heure de course dans le métro de Beijing, en taxi dans les ruelles de petits quartiers pourris nous montons dans le train, essoufflés, juste a temps pour le départ...

   Un grand merci a James, Daniel, Corina, Alexandre et Paco pour leur accueil a Beijing ! C'était vraiment EXTRA !

Beijing__60_