Pingyao est une miraculée. Ce petit village a quelques centaines de kms de Pékin a pour l'instant échappé a la politique de destruction et de modernisation entamée en chine, politique inévitable liée a la croissance économique fulgurante. A 8h30, apres une nuit passée dans le train, nous traversons a bord d'un Tuk-Tuk les remparts entourant le village, puis nous pénétrons dans les petites rues et ruelles bordées de vieilles maisons chinoises et de leurs toits si typiques !

Pingyao__2_

    Arrivés a la Guest-House, nous posons nos sacs, puis retrouvons Marion arrivée deux jours plus tot. Ca tombe bien, elle est motivée a fond pour se ballader toute la journée et explorer les endroits les plus perdus et les ruelles les plus minuscules !

    Nous arpentons d'abord les deux rues principales tres animées. Bordées de petites échopes, tout le monde vient acheter ici ce dont il a besoin : nous achetons des souvenirs, les villageois de la nourriture ou autre chose. Il faut négocier ferme ! Au niveau d'un carrefour, sur le trottoir, une dame assise sur son vieux tabouret fait fonctionner sa rustique machine a coudre. Nous en profitons pour faire quelques réparations sur nos affaires !

Pingyao__11_

     Puis nous apercevons une vieille dame en train de cuisiner des petits beignets. Il s'agit d'une des specialités culinaires de Pingyao, et pour quelques yuans, on peut gouter ces délicieux beignets sucrés au caramel et aux noix. Merveilleux ! Pingyao a vraiment gardé a un charme fascinant, et nous avons l'impression que les traditions et la vie d'antan sont restées presque intactes. Miraculeux et presque inimaginable dans un pays qui court apres la modernité et qui se développe si vite... Requinqués par ces beignets, nous commencons a jouer dans la rue avec des chinois qui nous invitent a rejoindre la partie. Nous intégrons le cercle formé par les joueurs. But du jeu : shooter dans une sorte de palet plein de plumes et l'envoyer a quelqu'un, qui le renvoie a son tour a quelqu' un d'autre... Le palet ne doit pas tomber par terre !  Nous jouons un bon quart d' heure, rigolons, puis il est l'heure de continuer ! Nous quittons les deux rues principales pour aller se perdre dans les mini ruelles, au hazard. C' est finalement aussi comme cela que l'on profite et que l'on s'impregne de Pingyao.

     De nombreuses anciennes demeures et temples sont visitables. On retrouve systématiquement la meme organisation et la meme architecture. Dans un ancien centre d'art martiaux, on en profite pour s'emparer de vieilles armes et jouer avec, ce qui est évidemment formellement interdit :-) !

Pingyao__8_

    Nous visitons aussi plusieurs temples taoistes. Alors que nous rentrons dans l'un d'eux, un pretre taoiste nous accoste et sans qu'on voit le truc venir, nous fait une sorte de bénédiction bizzare qui nous coutera 30 Yuan (3 euros!) ! On ne se fera plus avoir !

Pingyao__48_

    Nous avons été vraiment emballé par ce village a milles lieux de la vie débordante et fourmillante de Pékin. Il s' agit d'un des derniers villages encore intact et témoin de ce que devait etre la chine d'antan, mais pour combien de temps ? !

Pingyao__68_   Pingyao__49_

Pingyao__44_