Tout simplement magique !!! C'est la notre 1ere impression de cette région mythique et mystérieuse que l'on appelle Tibet.

Xi_an___Lhassa

   Dimanche 11 novembre a 8h45, nous embarquons a bord du train numéro 27 a destination de Lhassa, pour un trajet de 36h sur la ligne de chemin de fer la plus haute du monde (4000m d'altitude moyenne sur les 1200 derniers kms !). Nous commencons a avoir l'habitude des longs trajets en train mais celui-ci s'annonce encore plus fous que les autres. Pour rejoindre Lhassa, nous allons traverser les hauts plateaux tibétains, serpenter entre les lacs gelés et monts enneigés, sous un ciel bleu tres pur dénué de toute pollution. Dans notre enfance, les aventures de Tintin au Tibet nous faisaient rever, et voila que dans quelques heures ce reve deviendra réalité, nous sommes dans un état euphorique.

Tintin

    Ca y est le train part... la journée s'écoule tranquillement au rythme des siestes, des lectures, des grignotages, des ballades entre les wagons et surtout...des heures collées a la fenetre a admirer les beaux paysages. Vers 10h du soir, Renaud se sent essouflé, surement la conséquence d' un changement de rythme ou d'une alimentation peu équilibrée... Quelques instants plus tard, en sortant des paquets de gateaux de son sac, matthieu s'exclame  " Ok j'ai compris ! regardes comme les paquets sont gonflés ! Normal que tu te sentes essouflé, on doit déja etre bien en altitude ! " Eh oui, nous commencons déja a ressentir le manque d'oxygene.

     La nuit est agitée et le sommeil difficile a trouver, mais quel spectacle au réveil !

Xi_an___Lhassa__10_   Xi_an___Lhassa__14_

Xi_an___Lhassa__29_

   Des paysages hors du commun défilent a travers les fenetres : d'un coté des plaines a perte de vue dont la neige immaculée scintille sous les rayons du soleil, de l'autre coté des montagnes qui nous laissent imaginer les contreforts de l'Himalaya. Quelques traces de vie rompent avec la solitude des lieux : des troupeaux de yacks éparsent, un loup errant dans la neige, des rapaces tournoyant dans le ciel... L'instant est a la méditation !  Un petit coup d' oeil sur l'altimetre du wagon : 4900m ! Whaou ! Plus haut que le Mt Blanc ! Nous montons encore un peu pour arriver au point culminant a 5072m d'altitude. Nous avons toujours un peu de mal a respirer mais heureusement des petites valves distribuent de l'oxygene dans le train.

Xi_an___Lhassa__11_

  C'est l'heure du petit dej. Pour rejoindre le wagon-bar, il nous faut traverser 6 ou 7 voitures et c'est l'occasion d'un premier contact avec la population tibétaine. Surement embarqués a la gare de Golmud au cours de la nuit, ils occupent les sieges de la 3eme classe ou dorment par terre. Aucun doute, ces hommes, ces femmes et ces enfants, qui ont un teint beaucoup plus mate que les chinois et les yeux verts tres clairs sont forcement tibétains. A premiere vue, ils ressemblent beaucoup a l'image que nous nous faisons des indiens d'Amerique... les femmes ont de grandes nattes tres brunes, les hommes et les moines ont les cheveux beaucoup plus court. Ils sont vetus de leurs traditionnelles tuniques aux couleurs éclatantes, rouge pour les moines : c'est magnifique ! Visiblement tres accueillants, ils nous saluent avec des "hellos" et un grand sourire aux levres.

Xi_an___Lhassa__6_

   Sur le coup de 14h00, le train s' arrete dans une gare perdue a 4513m ! Super, nous sortons, c' est l'heure de tester notre capacité a résister au mal des montagnes ! Le souffle est un peu court, mais nous nous sentons plutot bien, nous sommes contents ! Il y a peu de molecules d'air mais contrairement au reste de la Chine, ici, elles sont pures !

Xi_an___Lhassa__24_

   Renaud entame les hostilités en tentant d'écraser une boule de neige sur la tete de Matthieu, lequel riposte immédiatement ! 3min plus tard et une dizaine de boules de neige envoyées, Renaud a la tete qui tourne, Matthieu tient moyennement sur ses jambes, il est temps de rentrer vite dans le wagon pour les dernieres heures de voyage ! Pas de la rigolade a cette altitude, il faudra bien s'acclimater a Lhassa !