DSCN8054

   Apres avoir étudié toutes les infos que nous avons pu trouver sur la faisabilité du trajet Lhassa-Katmandou en vélo, nous avons pris la décision de partir. Le départ est fixé le 24 novembre aux aurores. Cette route, pavée en grande partie et en terre par endroits, longue de 1000 kms, traverse les hauts plateaux tibétains puis l'Himalaya avant de rejoindre le Népal. C'est la route la plus haute du monde avec une altitude moyenne de 4000 m et plusieurs cols aux alentours de 5100 m. Pendant plusieurs jours, nous avons essayé de nous faire une idée objective de la situation, en mettant de coté notre désir d'aventure et en se renseignant principalement sur : les températures au Tibet pour la période novembre-décembre, les difficultés respiratoires dues à l'altitude, la localisation des check-points tenus par les militaires chinois, les possibilités de ravitaillement sur la route etc.

Pr_paration__9_

   L'altitude ne devrait, à priori, pas trop poser probleme ; le temps passé a Lhassa nous a permis de bien nous acclimater. Et si jamais l'un de nous ressentait le mal des montagnes, nous avons avec nous des bouteilles d'oxygene qui permettent de diminuer temporairement les effets ; cela nous laisserait le temps de redescendre en vitesse. Nous nous sommes aussi bien renseignés sur la localisation des check-points tenus par les militaires sur la route. Officiellement, nous n'avons pas le droit de voyager seuls au Tibet  (c'est a dire sans agence de voyage) et nous devons etre en possession d'un permis de séjour au Tibet. Mais ce permis est délivré qu'aux seuls voyageurs en tour organisé ; nous ne l'aurons donc pas. Heureusement, nous savons ou se trouvent ces check-points et cela nous sera bien utile. Cela dit, des cyclistes nous partageant leurs experiences nous ont dit que les militaires chinois ne sont souvent pas trop malveillants envers les routards... Mais bon, ca se joue essentiellement a la tete du client (et peut-etre à la barbe !). La solution pour éviter les controles consiste a passer les check-points de nuit. Nous aviserons sur le moment !

   La principale difficulté, qui nous fait "un peu" (vraiment) peur, est le froid glacial nocturne. On annonce en ce moment du - 30 degrés, la nuit, au camp de base de l'Everest, région dans laquelle nous serons d'ici 10 a 15 jours (environ 600 kms de route). Pour etre honnetes, cela ne nous rassure pas vraiment, mais nous sommes bien équipés contre le froid et nous pouvons dormir sous tente a des températures extremes. Nous avons pris conseil aupres de professionnels pour acheter nos sacs de couchages, tapis de sol et autres équipements.

   Quelques mots plus rassurant cependant ! Nous avons décidé de partir par gout pour l'aventure, pour vivre une expérience folle ; atteindre Katmandou en vélo est un reve pour nous. Nous partirons dans quelques jours avec beaucoup d'incertitudes, mais nous serons prets à renoncer si les conditions (de froid avant tout) étaient vraiment trop difficiles. Nous n'avons rien a prouver ! Un autre point important : la route est assez fréquentée et nous traverserons des villages tres regulierement. Nous ne serons donc jamais seuls tres longtemps en cas de problemes. Voila !

   Enfin, nous sommes heureux comme des rois a l'idée de partir !         

DSCN5671