L'Inde : dernier pays de notre Odyssée Orientale ; pays où nous sommes tous les deux rentrés par des frontières différentes. Eh oui, en ce début d'année, une grande page se tourne ! Matthieu a pris la route de Delhi pour rentrer en France afin de trouver son stage de fin d'étude et Renaud vient d'arriver à Calcutta où il sera volontaire pendant un mois chez les missionnaires de la Charité (soeurs de Mère Téresa). 6 mois de voyage et d'aventures vécues ensemble sur les routes d'Europe et d'Orient se sont déjà écoulés. Mais tout n'est pas terminé ! Matthieu qui rentre le 7 janvier à Paris a encore quelques jours devant lui pour découvrir la capitale indienne avant de prendre son vol et Renaud dispose de plus d'un mois et demi pour se plonger au coeur de la mission de Mère Téresa.

   Mais avant l'heure de la séparation, nous avons passé de très bons moments à Katmandou et dans sa région. C'est entre francais que nous avons décidé de féter Noel et le Nouvel An, tout en nous refaisant une bonne petite santé... Eh bien oui ! On est francais tout de meme, et la bouffe... c'est rudement important pour nous ! C'est pour cela que le 24 au soir, nous nous sommes fait bien plaisir en dégustant de supers cocktails avant de savourer un bon steak. Amazing !!! Ce pavé tendre bien rouge à l'intérieur et bien cuit à l'extérieur, accompagné de pommes frites et de salade, et arrosé d'une bonne pinte de bière locale : un délice !!! Puis arrive le traditionnel échange de cadeaux : on débale, on s'embrasse... c'est la fete ; une ambiance de Noel où nous sommes tous heureux avec un grand sourire aux lèvres !

   Sans oublier celui pour lequel nous sommes réunis, nous avons en vain essayé de trouver une messe de minuit, mais dans un pays où les chrétiens ne représentent que 2 % de la population, autant dire que ce n'était pas évident. Alors tant pis, pour nous ce sera la messe de Noel du 25 au matin...

No_l

(Armelle, Renaud, Vidian, Matthieu et Eric)

   RDV 10h dans Thamel avec un népalais chrétien rencontré dans une guesthouse quelques jours plus tot. Il nous emmene alors à cette fameuse messe de Noel. Mais il s'agira en fait d'une cérémonie protestante en népalais... Parmi quelques 200 personnes présentes, nous étions les seuls blancs ; pas étonnant quand on voit a quel point la salle qui nous servait d'église était perdue dans un modeste quartier de la capitale.

   Le lendemain, l'appel de l'aventure se fait à nouveau ressentir. Nous aimerions sortir de la ville et découvrir autre chose. Nous décidons donc de nous éclipser quelques jours à moto dans la campagne. Et là, c'était carrément ENORME !!! Le 26 a 8h, nous louons 4 motos de 150 cm3. Un peu d'appréhension pour Matthieu qui n'avait jamais conduit de moto manuelle mais la perspective de chevaucher à nouveau un deux-roues ne nous a pas fait hésiter une seconde.

Trip_en_moto__1_

   C'est parti ! 1er objectif : nous extirper de la ville à travers une circulation folle et grouillante de voitures, camions, vaches, chiens, vélos et tout ce qui a des roues ou des pattes pour se déplacer. Le doigt crispé sur nos klaxons et nos regards attentifs au moindre mouvement des véhicules environnants, nous avancons lentement mais surement en direction de la route qui nous mènera jusqu'au parc naturel de Langtang au nord de Katmandou : un parc magnifique d'où nous pourrons à nouveau admirer les sommets enneigés de la chaine himalayenne.

Trip_en_moto__6_   Trip_en_moto__25_

Trip_en_moto__15_   Trip_en_moto__28_

   C'est plus calme, le traffic diminue : nous voilà sortis de la capitale. Maintenant on passe la seconde et on met la gomme ! On se double, on essaie de s'impressionner à coups d'accélérateur... bref on s'amuse bien ! A travers un épais brouillard, nous progressons sur une étroite route humide et en lacets dans la campagne népalaise. Dans le creux d'un virage, Eric chute ! Aie ! Heureusement, plus de peur que de mal. Ca nous a tous un peu refroidi - dire qu'on avait l'impression de maitriser ! Plusieurs dizaines de km plus loin, la route est terminée : à partir de maintenant, pour rejoindre Dunche, la ville située à l'entrée du parc, il faudra emprunter une piste poussiéreuse, défoncée et caillouteuse. C'est lent et ca secoue, mais on s'éclate ! On se croit meme sur les pistes du Paris-Dakar. Le temps passe et nous ne sommes pas assez rapides, alors nous décidons de faire une halte dans un petit village sur le bord de la piste. Cool, on nous offre un thé... nous acceptons, finalement heureux de faire une pause. Un attroupement d'hommes, de femmes et d'enfants se forme autour de nous, curieux et à nos petits soins. Nous voilà invités à passer la nuit dans la petite bicoque d'une famille du village. Il s'agit d'ailleurs plutot d'une étable construite à la chaux avec un toit en paille, dans laquelle habite un petit veau - quoi de mieux pour le temps de Noel !!! La soirée se résumera à une petite ballade à pied dans les hauteurs, suivis par les enfants surrexcités du village qui voulaient sans cesse jouer avec nous, puis au diner que nous ont servi nos hotes.

Trip_en_moto__61_   Trip_en_moto__62_   Trip_en_moto__63_

   Waouh ! C'est le matin, les premiers rayons du soleil percent les volets de bois et la femme de la maison, une népalaise d'un certain age, fait soudainement irruption dans la petite salle où nous dormions tous. Apparement, c'est l'heure du petit-déj. Et quel petit-déj !!! Un dhal-bat : le fameux plat népalais à base de lentilles et de riz que l'on trouve partout dans le pays. Pour un petit-déj, autant dire que ca cale ! Nous avons de la route à faire... il est temps de remercier nos hotes et de décoller. Mais avant cela, il faut sortir les motos rangées la veille sous un auvent à l'arrière de l'épicerie du village : tout un art ! On allume les bécanes ! Aujourd'hui ca va tracer ! Nous redescendons les 15 km de piste qui nous avaient emmené jusqu'au petit village en slalomant entre les pierres et les bandes de sable tout en admirant les cultures en terrasse tapissant les montagnes environnantes. C'est beau ! Tiens, revoilà l'asphalte : on enchaine les vitesses, accélérateur à fond, et c'est reparti sur les petites routes de montagne. Petits coups de stress de temps en temps lorsqu'un bus sort soudainement d'un virage où nous arrivions un peu vite... Généralement les mains se crispent et serrent tout : frein comme embrayage et klaxon... amusant mais un poil dangeureux quand meme ! Le plus marrant c'était le retour dans la capitale, où, fort de notre expérience de deux jours, nous débarquons tout fiers dans un traffic endiablé. Klaxon à fond, nous serpentons entre les divers véhicules avant de nous arreter en plein centre de Thamel devant le loueur de moto. Eh bah dis donc... bien sympathique cette petite ballade ! Nous avons un petit creux ; c'est l'heure de se faire péter le bide !!!

Katmandou__7_

   Ben oui, sur la dizaine de jours où nous avons séjourné dans la capitale, nous avons passé beaucoup de temps à nous restaurer et à rattraper notre retard dans nos mails, sur le blog etc... ce qui ne nous aura pas laisser beaucoup de temps pour explorer Katmandou. Ce n'est pas grave ; nous garderons un excellent souvenir de cette ville où nous en avons bien profité pour nous reposer et nous marrer avec nos amis...

   Petit lien vers l'album photo de Katmandou, Noel et du trip en moto... : Ici. C'est encore mieux que de grands discours !

   Vidian et Armelle nous ont quitté le 29 au matin pour se rendre à Bénarès avant d'aller marcher au Ladak, quant à nous deux, nous nous sommes séparés le 1er janvier au matin après la courte nuit exigée par le passage à la nouvelle année mais aussi par l'heure de départ de nos bus respectifs. 5h, c'est l'heure à laquelle il a fallu se lever... 7h, nos routes se séparent à la gare de bus de Katmandou. Après un hurlement "vive l'Odyssée Orientale" et une dernière poignée de main complice, le bus de Renaud se met en route vers la frontière indienne en direction de Calcutta. Matthieu, lui, partira une heure plus tard vers Delhi.

   Comme nous le disions au début, c'est une grande page qui s'est tournée. Les séparations ont été un peu difficiles et cela fait bizarre de se retrouver seul après 6 mois de voyage en commun. Mais l'aventure n'est pas terminée, surtout pour Renaud qui continuera d'ailleurs de mettre à jour le blog afin de donner des nouvelles de son service en Inde.

Trip_en_moto__12_   Trip_en_moto__73_

   Merci de nous lire et nous vous souhaitons encore à tous une très bonne année 2008 !